1Jul/1120

Routage dans les réseaux de capteurs

Les réponses aux questions sont dans les commentaires. Vous pouvez également les commenter, apporter des précisions ou les discuter grâce aux commentaires.

 

Nous allons étudier dans cet exercice l’adaptation d’IPv6 à des réseaux de capteurs (aussi appelé dans le reste du document LLN (Lossy Link Network) ou LoWPAN (Low Wireless Personal Area Network)) et en particulier les travaux de deux groupes de travail de l’IETF : le groupe 6LoWPAN qui a pour but d’adapter IPv6 aux spécificités des réseaux de capteurs et le groupe de travail ROLL qui a défini le protocole de routage RPL utilisé dans ces réseaux de capteurs.


Un réseau de capteurs se caractérise par un ensemble de nœuds chargés de récolter une donnée physique (température, pollution, détection de mouvement, mesures de consommation électrique,…) et par extension d’activateur qui peuvent déclencher un événement (ouvrir une porte, allumer une lampe, gestion de l’énergie,…). Si l’on prend un bâtiment, on pourrait dans le futur, trouver plusieurs centaines de ces équipements communiquant en utilisant le protocole IPv6. Une grande partie de ces équipements ne seront pas connectés au réseau électrique et seront alimentées par batteries. Le but est de garantir la plus grande autonomie possible à ces équipements qui se trouvent généralement dans les endroits peu accessibles. A titre d’exemple, des capteurs placés sur des compteurs à eau devraient avoir une autonomie d’une dizaine d’années.
Les transmissions radio (émission et surtout réception) comptent pour une part très importante dans la consommation énergétique des capteurs. Pour arriver à des durées de vies importantes, il convient donc de réduire au maximum la puissance d’émission, les périodes d’émission ainsi que l’usage de la diffusion qui implique tous les nœuds du réseau.

6LoWPAN

Le groupe de travail 6LoWPAN a pour but d’adapter IPv6 aux spécificités des réseaux LoWPAN, dans un premier document il s’intéresse à la compression des en-têtes IPv6 puisque la taille des trames est relativement réduite (moins de 127 octets). Un second document décrit comment adapter Neighbor Discovery à l’environnement LoWPAN.


Due to the lossy   nature of wireless communication and a changing radio environment,   the IPv6-link node-set may change due to external physical factors.   Thus the link is often unstable and the nodes appear to be moving   without necessarily moving physically.

Question 1 Est-ce qu’un lien LoWPAN est aussi bien défini qu’un Lien Ethernet ou Wi-Fi ? Quelles conséquences cela peut avoir pour le DAD ?

Le draft spécifie comment un paquet est envoyé au destinataire (Le RFC 4861 de Neighbor Discovery donne la définition suivante de Off-Link: In such cases hosts  assume that destinations are off-link and send traffic to routers.):


The IP address of the next-hop for a destination is determined as   follows.  Destinations to the link-local prefix (FE80::) are always   sent on the link to that destination.  It is assumed that link-local   addresses are formed as specified (...) from the EUI-64, and   address resolution is not performed.
All other prefixes are assumed to be off-link.


La figure précédente représente un réseau de capteurs très simple. On suppose que la connectivité est possible entre les trois nœuds et qu’ils ont été configurés à partir de leur adresse MAC EUI-64.
Question 2 Donner l’ensemble des échanges, en précisant bien les adresses MAC et IP des PDU échangés, quand le nœud A pingue le nœud B avec son adresse Lien-Local.


Question 3 Donner, dans les mêmes conditions, l’ensemble des échanges quand le nœud A pinge le nœud B avec son adresse globale.

Distance Vector

Pour le routage, le groupe ROLL de l’IETF défini le protocole RPL basé sur le Distant Vector.
Question 4 Pourquoi n’est-il pas possible d’utiliser un algorithme à état de lien Link State ? Que se passe-t-il si les conditions de transmission font qu’un nœud (dans cet exercice, nous supposerons que tous les nœuds agissent comme des routeurs) est périodiquement accessible puis non accessible?
Question 5 Dans RIP, une route vers un préfixe à un coût n, expliquez pourquoi si ce coût diminue, on est certain qu’il n’y aura pas de formation de boucle
Question 6 Peut-on faire la même hypothèse, si le coût augmente ?
Question 7 Donnez quelques techniques utilisées par RIP pour réduire l’impact de la formation de boucle de routage.

RPL
Le protocole RPL, défini dans le draft draft-ietf-roll-rpl-17.txt, se base également sur les Distance Vectormais repose sur  la notion de DAG, ou plus précisément un DoDAG.


DAG:  Directed Acyclic Graph.  A directed graph having the property that all edges are oriented in such a way that no cycles exist. All edges are contained in paths oriented toward and terminating at one or more root nodes.

Destination Oriented DAG (DODAG):  A DAG rooted at a single destination, i.e. at a single DAG root (the DODAG root) with no outgoing edges.

DODAG root:  A DODAG root is the DAG root of a DODAG.  The DODAG root may act as a border router for the DODAG, and in particular it may aggregate routes in the DODAG, and may redistribute DODAG  routes into other routing protocols.

Up:   Up refers to the direction from leaf nodes towards DODAG roots,  following DODAG edges. This follows the common terminology  used in graphs and depth-first-search, where vertices further from the root are "deeper," or "down," and vertices closer to the root are "shallower," or "up".

Down: Down refers to the direction from DODAG roots towards leaf nodes, in the reverse direction of DODAG edges.  This follows the common terminology used in graphs and depth-first-search, where vertices further from the root are "deeper," or "down," and vertices closer to the root are "shallower," or "up".

Rank: A node's Rank defines the node's individual position relative to other nodes with respect to a DODAG root.  Rank strictly increases in the Down direction and strictly decreases in the Up direction.  The exact way Rank is computed depends on the DAG's

Objective Function (OF).  The Rank may analogously track a simple topological distance, may be calculated as a function  of link metrics, and may consider other properties such as constraints.

DODAG Version:  A specific iteration ("Version") of a DODAG with a given DODAGID.

Question 8 Quel est l’intérêt d’un DAG par rapport à la structure d’arbre construite par RIP?

L’introduction du draft donne les conditions dans lesquelles le routage devra être fait car le protocole de routage doit fonctionner dans différents environnements:

  • dans l’industrie pour contrôler la production et les machines outils dans un atelier,
  • dans un immeuble pour contrôler des services comme l’ouverture des portes, les détection d’incendie,…
  • dans la maison pour des applications domotiques, le contrôle de l’énergie,
  • à l’échelle d’une ville pour mesurer la pollution, relever les compteurs d’eau,…


The Routing Over Low-Power and Lossy (ROLL) networks Working Group   has been chartered to work on routing solutions for Low-Power and   Lossy Networks (LLNs) in various markets: industrial Low power and Lossy Networks (LLNs) consist of largely of constrained nodes (with limited processing power, memory, and sometimes energy when they are battery operated or energy scavenging).  These routers are interconnected by lossy links, typically supporting only low data rates, that are usually unstable with relatively low packet delivery rates.  (...)Furthermore such networks may potentially comprise up to thousands of nodes.

Dans les topologies actuellement étudiées, le but principal recherché est de permettre aux capteurs de communiquer à l’extérieur du réseau de capteurs avec des équipements qui se trouvent sur l’internet “traditionnel”. Le nœud qui dispose d’une connectivité à la fois sur le réseau traditionnel et le réseaux de capteurs est appelé racine (root).
Chaque réseau pourra choisir ses propres métriques, le draft draft-ietf-roll-routing-metrics-17.txt en liste un certain nombre :

– métriques basées sur les nœuds:

  • Type d’alimentation et  énergie disponible dans le nœud,
  • Nombre de nœud traversés

– métriques basées sur le lien: débit, latence, fiabilité (qualité du signal ou taux d’erreur binaire)

et le draft de RPL justifie ce choix:

Routing metrics are used by routing protocols to compute shortest paths.  Interior Gateway Protocols (IGPs) such as IS-IS ([RFC5120]) and OSPF ([RFC4915]) use static link metrics.  Such link metrics can simply reflect the bandwidth or can also be computed according to a   polynomial function of several metrics defining different link characteristics.  Some routing protocols support more than one metric: in the vast majority of the cases, one metric is used per (sub)topology.  Less often, a second metric may be used as a tie-breaker in the presence of Equal Cost Multiple Paths (ECMP).  The optimization of multiple metrics is known as an NP complete problem and is sometimes supported by some centralized path computation engine.

In contrast, LLNs do require the support of both static and dynamic metrics.  Furthermore, both link and node metrics are required.  In the case of RPL, it is virtually impossible to define one metric, or even a composite metric, that will satisfy all use cases.

Question 9 Pourquoi dans les algorithmes à état de lien, il est dangereux d’utiliser des métriques comme la bande passante disponible ?

Ces métriques sont abstraites sous la notion de Rank qui permet de vérifier un certain de nombre de propriétés lors de la construction du DoDAG.

Question 10 Quel est l’intérêt de passer par la notion de Rank ?
Le draft de RPL définitt les contraintes de construction d’un DoDAG version(le draft de RPL utilise ce terme car la racine d’un DoDAG peut modifier le numéro de version dans ses annonces pour relancer la construction d’un nouveau DoDAG en incrémentant le numéro de version dans les paquets qu’elle émet). Dans cet exercice, nous utiliserons indifféremment DoDAG ou DoDAG version). Un algorithme plus précis de sélection des parents en fonction de métriques est définit dans d’autres documents :

1.  A node MUST NOT advertise a Rank less than or equal to any member of its parent set within the DODAG Version.
2.  A node MAY advertise a Rank lower than its prior advertisement within the DODAG Version.

Par contre, il n’est pas possible d’augmenter le Rank dans le même DoDAG version. Le draft de RPL donne des exemples du comportement des nœud dans ce cas.


A DODAG loop may occur when a node detaches from the DODAG and reattaches to a device in its prior sub-DODAG.  This may happen in particular when DIO messages are missed.  Strict use of the DODAG Version Number can eliminate this type of loop, but this type of loop may possibly be encountered when using some local repair mechanisms.
For example, consider the local repair mechanism that allows a node to detach from the DODAG, advertise a rank of INFINITE_RANK (in order to poison its routes / inform its sub-DODAG), and then to re-attach to the DODAG.  In that case the node may in some cases re-attach to its own prior-sub-DODAG, causing a DODAG loop, because the poisoning may fail if the INFINITE_RANK advertisements are lost in the LLN environment.  (In this case the rank-based datapath validation mechanisms would eventually detect and trigger correction of the loop).

Question 11 A quoi sert la valeur INFINITE_RANK?
Un Rank doit avoir certaines propriétés dont:

In particular, the rank of the nodes must monotonically decrease as the DODAG version is followed towards the DODAG destination.  In that regard, the rank can be regarded as a scalar representation of the location or radius of a node within a DODAG Version.

Question 12 Que cherche à garantir le fait que le Rank doit décroitre de façon monotone ?


Le draft draft-ietf-roll-minrank-hysteresis-of-00 donne la méthode sélectionner les parents et le parent préféré en fonction de coûts transportés par des métriques. Une formule simple permet de calculer le Rank à partir du coût :


+--------------------+------------+
|  Node/link Metric  |    Rank    |
+--------------------+------------+
|     Node Energy    | 255 - Cost |
|      Hop-Count     |    Cost    |
|       Latency      | Cost/65536 |
| Link Quality Level |    Cost    |
|         ETX        |    Cost    |
+--------------------+------------+

Table 1: Conversion of metric to rank.

Le draft draft-ietf-roll-minrank-hysteresis-of-00 décrit les informations qui doivent être envoyées dans les messages RPL et comment elles sont traitées dans les nœuds pour calculer le Rank et déterminer les parents dans le DoDAG. Dans notre cas, la métrique sélectionnée (selected metric) sera bien entendu la qualité du lien (LQL : Link Quality Level) (les messages DIO, sont des messages RPL, émis par les nœuds, ils permettent aux récepteurs (voisins) de sélectionner les parents.).


Nodes compute the path cost for each candidate neighbor reachable on all the interfaces.  The Path cost represents the cost of the path, in terms of the selected metric, from a node to the root of the DODAG through the neighbor.
Root nodes  set the variable cur_min_path_cost to 0.

A non-root node computes the path cost for a path to the root through each candidate neighbor by adding these two components:
1.  The selected metric for the link to a candidate neighbor.
2.  The value of the selected metric in the metric container in the  DIO sent by that neighbor.      (...)      After computing the path cost for all the candidate neighbors reachable through all the interfaces for the current DODAG iteration, a node selects the preferred parent.  This process is called parent selection.
Once the preferred parent is selected, the node sets its   cur_min_path_cost variable to the path cost corresponding to the   preferred parent.  Thus, cur_min_path_cost is the cost of the minimum cost path from the node to the root.  The value of the cur_min_path_cost is carried in the metric container whenever DIO  messages are sent.

Le schéma suivant  donne la topologie d’un réseau de capteurs simple. Chaque capteur calcule la qualité du signal du lien (LQL) reçu de ses voisins. Il attribue une note de 1 à 7 (1 étant la meilleure qualité et 7 la moins bonne). Cette mesure est représentée sur le schéma par une flèche en pointillée. A l’extrémité de la flèche, la valeur du LQL est indiquée (ainsi le nœud A reçoit du nœud F un signal de qualité 5.

Question 13 Donner pour chaque nœud  les parents potentiels et dessiner sur la figure un DoDAG possible pour ce réseau.
Question 14 Si les conditions de propagations rendent possible les communications bi-directionnelles entre les n\oe{}ud B et F. Le Nœud F peut-il prendre le nœud B comme parent préféré ? Les fils du nœud F vont-ils suivre ce mouvement dans le DoDAG ? Citer les informations des standards qui valident vos choix.
Question 15 Si les conditions de propagations se dégradent a nouveau rendant les communications bi-directionnelles entre les nœud B et F impossible, que doit faire le nœud F et ses fils ?
Hop-By-Hop
Le draft de RPL prévoit l’extension Hop-by-Hop suivante, décrite plus précisément dans le draft draft-ietf-6man-rpl-option} :

2.  Overview

Datagrams being forwarded within a RPL domain MUST include a RPL Option.  For datagrams sourced within a RPL domain, the RPL Option   MAY be included in the datagram itself.

3.  Format of the RPL Option

The RPL Option is carried in an IPv6 Hop-by-Hop Options header,  immediately following the IPv6 header. This option has an alignment   requirement of 2n. The option has the following format:

0                   1                   2                   3
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1
+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+
|  Option Type  |  Opt Data Len |
+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+
|O|R|F|0|0|0|0|0| RPLInstanceID |          SenderRank           |
+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+
|                         (sub-TLVs)                            |
+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+
Figure 1: RPL Option

Option Type:  TBD
Opt Data Len:  8-bit field indicating the length of the option, in octets, excluding the Option Type and Opt Data Len fields.
Down 'O':  1-bit flag as defined in Section 11 of  [I-D.ietf-roll-rpl].
Rank-Error 'R':  1-bit flag as defined in Section 11 of [I-D.ietf-roll-rpl].
Forwarding-Error 'F':  1-bit flag as defined in Section 11 of  [I-D.ietf-roll-rpl].
RPLInstanceID:  8-bit field as defined in Section 11 of [I-D.ietf-roll-rpl].
SenderRank:  16-bit field as defined in Section 11 of [I-D.ietf-roll-rpl].

Question 16 Quelle est la particularité des extensions Hop-by-Hop ?

Question 17 Pourquoi est-il utile de préciser l’instance de RPL dans cette extension? En quoi cela aide-t-il les décisions de forwarding des paquets IPv6 ?

Le draft de RPL donne l’explication suivante pour les bits O et R (les message DAO sont des messages envoyés par les flis à leurs parents pour indiquer leurs adresses:


Down 'O':  1-bit flag indicating whether the packet is expected to  progress Up or Down.  A router sets the 'O' flag when the packet is expected to progress Down (using DAO routes), and clears it when forwarding toward the DODAG root (to a node with a lower rank).  A host or RPL leaf node MUST set the 'O' flag to 0.
Rank-Error 'R':  1-bit flag indicating whether a rank error was detected.  A rank error is detected when there is a mismatch in the relative ranks and the direction as indicated in the 'O'  bit.  A host or RPL leaf node MUST set the 'R' bit to 0.

Question 18 Proposer un algorithme dans le nœud du réseau LoWPAN qui permette d’informer la source d’une incohérence dans les tables de routage et de relancer une nouvelle instance de RPL.
Question 19 Pourquoi de telles incohérences peuvent se produire ?

 

 

This content is published under the Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0 Unported license.

Tags: , , , , ,

20 Responses to “Routage dans les réseaux de capteurs”

  1. admin says:

    Question 1 Est-ce qu’un lien LoWPAN est aussi bien défini qu’un Lien Ethernet ou Wi-Fi ? Quelles conséquences cela peut avoir pour le DAD ?


    Non, les conditions de transmission vont varier, par exemple un capteur peut faire un DAD quand d’autres nœuds ne sont pas joignables, si les conditions changent un nœud peut devenir accessible et créer un conflit sur l’adresse.

    Dans ces conditions un lien Ethernet et Wi-Fi sont relativement similaires car les puissances d’émission font que dans une zone donnée, l’ensemble des machines va recevoir les messages. Ceci n’est pas possible avec les réseaux LoWPAN.

  2. admin says:

    Question 2 Donner l’ensemble des échanges, en précisant bien les adresses MAC et IP des PDU échangés, quand le nœud A pingue le nœud B avec son adresse Lien-Local.


    Le noeud A prend l’adresse MAC de B dans la partie IID de son adresse IPv6: 
    1207:98F3:B012:0798->DEAD:BEEF:DEAD:BEEF | 
    FE80::1207:98F3:B012:079-> FE80::DEAD:BEEF:DEAD:BEEF

  3. admin says:

    Question 3 Donner, dans les mêmes conditions, l’ensemble des échanges quand le nœud A pinge le nœud B avec son adresse globale.


    Le noeud A connait l’adresse du routeur, car il a émis précédemment un RS et reçu un RA (lui indiquant le mode off-link, de même pour B). A envoie son trafic au routeur qui la renvoie au noeud B. 
    1207:98F3:B012:0798->6737:8923:8983:6382 |
    2001:8db:12:1:8923:8983:6382:1234 
     -> 2001:8db:12 :1:DEAD:BEEF:DEAD:BEEF $

    6737:8923:8983:6382 ->DEAD:BEEF:DEAD:BEEF |
    2001:8db:12:1:8923:8983:6382:1234 
     -> 2001:8db:12 :1:DEAD:BEEF:DEAD:BEEF 

  4. admin says:

    Question 4 Pourquoi n’est-il pas possible d’utiliser un algorithme à état de lien Link State ? Que se passe-t-il si les conditions de transmission font qu’un nœud (dans cet exercice, nous supposerons que tous les nœuds agissent comme des routeurs) est périodiquement accessible puis non accessible? 


    A chaque changement d’état, un message doit être diffusé à l’ensemble des noeuds. Cela crée un trafic important, surtout dans les réseaux de capteurs les conditions de propagation vont souvent faire changer l”état du réseau. Chaque noeud etant un routeur cela conduit aussi a avoir beaucoup d’états.
  5. admin says:

    Question 5 Dans RIP, une route vers un préfixe à un coût n, expliquez pourquoi si ce coût diminue, on est certain qu’il n’y aura pas de formation de boucle


    Une boucle est une augmentation de coût (puisque toutes les métriques sont positives), si le coût diminue, il ne peut pas s’agir d’une boucle.
  6. admin says:

    Question 6 Peut-on faire la même hypothèse, si le coût augmente ?


    Non cela peut prendre en compte soit une boucle, soit un chemin plus long.
  7. admin says:

    Question 7 Donnez quelques techniques utilisées par RIP pour réduire l’impact de la formation de boucle de routage.


    Horizon coupé, Poisoning Reverse, infini à 15

    certains d’entre-vous indiquent le fait que les tables sont réémises toutes les 30 secondes. Ceci n’est pas fait pour détecter les boucles, mais plutôt pour détecter la mort d’un routeur.

  8. admin says:

    Question 8 Quel est l’intérêt d’un DAG par rapport à la structure d’arbre construite par RIP?


    Plusieurs chemins sont possibles, il est plus rapide de passer d’un chemin à un autre avec garantie de ne pas avoir de boucle.

    certains d’entre-vous mettent en avant l’absence de boucle, or cette propriété est également vraie avec les arbres. Les DoDAG offrent en plus une certaine redondance dans les chemins pour atteindre la racine.

  9. admin says:

    Question 9 Pourquoi dans les algorithmes à état de lien, il est dangereux d’utiliser des métriques comme la bande passante disponible ?


    Cela crée des instabilités car le trafic va converger vers les liens les moins chargés qui vont se charger et les liens non saturer vont attirer le trafic.
  10. admin says:

    Question 10 Quel est l’intérêt de passer par la notion de Rank ?


    Le rank est une notion abstraite qui permet de ne pas se focaliser sur une métrique particulière. En effet les contraintes de routage seront différentes suivant les types d’applications. Le rank permet donc de dégager les contraintes génériques pour la construction du DoDAG. (D’un point de vue plus standardisation, cela permet de définir le standard de manière générique pour ne pas inclure tous les comportements.
  11. admin says:

    Question 11 A quoi sert la valeur INFINITE_RANK?


    A faire du poisoning (indiquer que la route est inaccessible)

    Certains d’entre vous, bien qu’ils aient indiqué à la question 7 que le poisoning reverse était une technique utilisée par RIP pour limiter la formation de boucles, n’ont pas fait le lien à cette question avec cette valeur INFINITE_RANK.

  12. admin says:

    Question 12 Que cherche à garantir le fait que le Rank doit décroitre de façon monotone ?


    A éviter les boucles de routage

  13. admin says:

    Question 13 Donner pour chaque nœud  les parents potentiels et dessiner sur la figure un DoDAG possible pour ce réseau. 


    Parent de C (cout 2) : root, B (cout 1): root, D (cout 3) :Root, A (cout 4):  C ou B, E (cout 6) : D, F (cout 9) : E,  G et H (cout 12) : 12

    Beaucoup d’entre vous ont dessiné une structure d’arbre pour représenter un DoDAG, or le terme Graph implique que plusieurs chemins sont possibles tant qu’ils sont de même coût.

    • Elodie MORIN says:

      Bonjour, Pourriez vous m’envoyer la description des étapes pour arriver à ce résultat ? Je ne comprends pas pourquoi B ne pourrait pas être parent de C (coût 2 pour atteindre “root” dans les deux cas).De plus, je n’ai pas compris le coût pour aller de A à root. En effet, si on fait le chemin A-C-root, j’obtiens 4+2=6, par le chemin A-C-root, j’obtiens 2+1=3.Je pense que le 4 vient de A-C-B-root (2+1+1), mais pourquoi passer par C ? En vous remerciant par avance de votre réponse,Bien cordialement,Elodie MORIN

  14. admin says:

    Question 14 Si les conditions de propagations rendent possible les communications bi-directionnelles entre les n\oe{}ud B et F. Le Nœud F peut-il prendre le nœud B comme parent préféré ? Les fils du nœud F vont-ils suivre ce mouvement dans le DoDAG ? Citer les informations des standards qui valident vos choix.


    Le rang de F passe de 9 à 6, les noeud G et H vont suivre F avec un cout de 9
  15. admin says:

    Question 15 Si les conditions de propagations se dégradent a nouveau rendant les communications bi-directionnelles entre les nœud B et F impossible, que doit faire le nœud F et ses fils ?


    Quand le cout repasse à 12, le noeud F se détache du réseau et envoie un cout infini vers ses fils, ceux-ci se détachent. Apres une temporisation, cette partie du DoDAG se reconstruit (ici comme dans l’état initial car il n’y a pas d’autres alternatives)
  16. admin says:

    Question 16 Quelle est la particularité des extensions Hop-by-Hop ?


    elles sont traitées par tous les routeurs traversés
  17. admin says:

    Question 17 Pourquoi est-il utile de préciser l’instance de RPL dans cette extension? En quoi cela aide-t-il les décisions de forwarding des paquets IPv6 ?


    S’il est possible de définir plusieurs plans de routage en lançant plusieurs instances de RPL, au niveau forwarding cela est fait uniquement avec l’adresse de destination. L’option permet de choisir qu’elle instance de RPL choisir et donc la table de forwarding associée. 
  18. admin says:

    Question 18 Proposer un algorithme dans le nœud du réseau LoWPAN qui permette d’informer la source d’une incohérence dans les tables de routage et de relancer une nouvelle instance de RPL.


    Le bit O permet de donner de donner le sens du paquet (vers la racine ou le contraire). Si le paquet est montant vers la racine et qu’il est reçu par un routeur de rang supérieur à l’émetteur, il y a une incohérence dans le routage. Le routeur qui le détecte place le bit R a 1 pour forcer la racine a relancer le calcul d’un DoDAG version
  19. admin says:

    Question 19 Pourquoi de telles incohérences peuvent se produire ?


    Les messages de poisoning peuvent se perdre et un  noeud peut toujours croire être attaché à un père qui s’est lui même rattaché à un autre noeud plus bas dans le DoDAG.

    Certains d’entre-vous parlent de connexion/déconnexion de capteurs, ce terme n’est pas approprié puisque nous sommes sur un réseau à datagramme. A ce niveau il est délicat de parler de connexion/déconnexion.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *